jeudi 19 février 2009

Aldus

RV Bienvault sur son blog Aldus nous invite, à l'image de quelques québécois, au bistrot pour babiller. Une bière, de jolies filles, une ardoise électronique, des anecdotes et des rumeurs , ce genre de truc normalement séduit, même en temps de crise. Mais non.
On reste chacun devant nos écrans en attendant qu'il se passe quelque chose....chez les autres pour en rendre compte (comme à l'armée). C'est con.
Castiglione dans son Cortegiano au 16ème siècle brosse un portrait peu amène de nos aïeux : "Les Français ne connaissent que la noblesse des armes (le foot et la télé aujourd'hui) et ne font aucun cas de tout le reste; ainsi il ne leur suffit pas d'ignorer les lettres ils les méprisent"
Eh bien j'ai le grand honneur de vous annoncer que nous n'avons pas changé.
PS : Ah au fait le mercredi soir je peux pas , je vais à la piscine.

Aucun commentaire: