jeudi 8 janvier 2009

Umberto Eco sur la piste de l'hypermédia

Le sémiologue italien est un spécialiste de l'époque médiévale. A ce titre il écrivait : "il est triste que Les Etudes ne soient plus en circulation, et cela depuis longtemps" Les dites études sont celles d'Edgar de Bruyne, rééditées par Albin Michel.
Page 593 du tome 2 c'est la révélation :"Le moyen âge a certainement eu l'idée et même la nostalgie du chef d'œuvre parfait, qui aurait, dans une forme parfaite - avec des images appropriées et une musique enchanteresse - matérialisé la sagesse totale, quadriviale et triviale, scientifique et philoeophique, profane et religieuse. Cet idéal, Jean de Salisbury en parle et Dante le réalisera : «Tanta, disciplinarum copia et tanta compositionis et condimenti gratta (esset) ... ut opus consummatum omnium artium quodammodo videretur imago)[il aurait été bien que l'éditeur fasse traduire toutes les citations en latin...trop de boulot sûrement]
Mais les prétentions de certains visent plus haut. En plein moyen âge reparaît l'idéal grec. L'œuvre d'art parfaite unifie la danse, la poésie, la musique comme sur la scène antique. L'art de l'harmonie [celle de Pythagore], en effet, comprend l'harmonie des gestes et des . évolutions chorégraphiques, l'harmonie des sons vocaux et instrumentaux, l'harmonie poétique des mots "
Cet art parfait Wagner tenta d'y accéder. Aujourd'hui, temps de médiocrité artistique et intellectuelle, la numérisation et son extension l'hypermédia est une réponse aux aspiration des anciens.
Et n'allez pas croire que cette approche supportée par le E-Reader (pas très bien, mais quand même) est réservée à une élite, opinion exprimée par une avocate pétrie de culture bourgeoise en manipulant le PRS505. Non avec des prix en baisse on se rapprochera du tableau noir sur lequel le CHE éduquait les révolutionnaires cubains :"une population qui ne sait ni lire ni écrire est une population facile à manipuler". "Bienvenue chez les Chtis" sûrement pas pour moi.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Beati pauperes spiritu ! cf pages roses du Larousse pour la traduction. Au moins ceux qui ne savent pas et ne réfléchissent pas ne sont pas frustrés. Trop d'a priori. Il faut viser haut car lorsque la médiocrité s'installe, on s'y habitue lamentablement. Très mauvais. Mais la perfection est tellemnt difficile à atteindre qu'on peut avoir envie de baisser les bras. Et l'effort n'est plus à la mode. C'est beau la pratique mais il faut parfois un résultat pour être encouragé et persévérer. Et l'art total, tout le monde n'en est pas capable. Or, il est dans l'air du temps de laisser croire que tout le monde peut être "artiste". Encore une fois, les anciens avaient raison. Je soutiens votre volonté de satisfaire leurs aspirations. Bon courage.
IS