jeudi 8 janvier 2009

Etre viré pour se rendre compte de...

A lire dans le Monde de ce jour l'article sur deux éditrices virées des grandes maison US. Le constat de l'une d'entre elle est surprenant :" "Internet "a tué les livres de cuisine", constate Jennifer. Invendables quand on a si aisément accès en ligne à des milliers de recettes. Elle est convaincue que l'avenir est au livre électronique. "Vous partez en voyage avec trente romans et cinq guides dans un ordinateur de poche. Qui s'en priverait ?" Le "livre-papier" connaît sans doute ses dernières heures. "Ce sera excellent pour l'environnement, mais les bibliothèques disparaîtront." Enonçant ces propos, ses yeux se voilent un instant. Christina abonde : "Je suis victime d'une inéluctable transition. Ce n'est pas une tragédie", mais à condition que les éditeurs sachent s'adapter. Sinon, dit-elle, beaucoup d'autres employés la suivront."

Faut-il goûter à l'amertume d'un licenciement pour ouvrir les yeux ?

1 commentaire:

Anonyme a dit…

C'est pas le livre numérique qui tuera les bibliothèques. C'est les bibliothécaires eux-mêmes qui creusent leurs tombes par leur inertie. Mais aussi aidés par leur hiérarchie...