jeudi 9 octobre 2008

L'hypermédia pourquoi ?

En me consacrant d’un peu plus près à Savonarole, je suis tombé sur une note de bas de page mentionnant un sermon prononcé par le prieur de San Marco lors de l’inauguration de la Salle des 500 du Palazzo Vecchio. Tempête sous un crâne je n’avais plus qu’une idée en tête : faire écouter en voix off le dit sermon.
Quand vous pénétrez dans cette immense salle du conseil, la première réflexion qui vous vient à l’esprit est : Pourquoi cette grandeur ? On se sent petit, on se sent seul, on aimerait presque voir apparaître le parapluie d’un guide pour touristes pressés de ne rien voir nous tenir compagnie. Je répondrais à notre question dans l’ouvrage de la Toscane de Michel-Ange.
Le second élément est le silence, un peu oppressant. D’un autre côté c’est l’occasion ou jamais de s’enfermer dans une bulle nos écouteurs à l’oreille et de convoqué Jérôme pour entendre ce qu’il avait à nous dire.
Pourquoi en voix off ? Pour reposer le lecteur tout simplement. Je suis conscient de la hardiesse de mes guides, je ressens la même chose en lisant les Guides de l’Art de NG. La lecture fatigue (mais pas l’écriture c’est bizarre). Musique et voix off sont donc, aussi, des instants de repos offerts au touriste en attendant d’être à nouveau confronté, ce n’est peut être pas le bon terme, à Michel-Ange à Léonard.

PS: Merci à I.... qui m'a aidé dans mes recherches du texte original. C'est un service où les bibliothécaires sont particulièrement efficaces. Et mon tocard d'homonyme à la culture de B-B devrait y réfléchir avant de les rabaisser à une fonction de guichetière et magasinière.

Aucun commentaire: