mardi 26 août 2008

La télé, ma pharmacienne et le e-book

Passé à la télé c'est l'assurance de voir vos proches se foutrent gentiment de vous et ceux qui vous connaissent de loin de vous dire : "cétait bien vous à la télé ?" Après une réponse affirmative le dialogue s'engage avec ma pharmacienne (une cible de choix, cultivée et pas vraiment gênée aux entournures; je la fais courte).
- Alors vous êtes un spécialiste de Léonard ?
- Oui
-Et vous écrivez ?
-Oui pour des e-books
- C'est quoi çà
- Un nouvel appareil qui va tuer le livre
- Depuis le temps qu'on en parle
- Demain je vous montre.
Le lendemain à la pharmacie (en face du stade Pierre de Coubertin. Elle est fréquentée par les vedettes de TF1, un jour peut être je verrai Ferrari, le boulanger pour sa part est fréquenté par Porsche, celle de Rothen avant qu'il perde son permis, mais je m'égare)
- Voilà l'engin (le PRS505 de Sony)
- Mince c'est génial
- ça coûte combien ?
-Environ 250 euros
-C'est un peu cher et le retour sur investissement ?
- Ben (je suis gêné) en France avec notre mentalité à la con, un livre électronique vaut aussi cher que son équivalent papier.
- Les livres sont chers en France, la loi Lang c'est une connerie. Et la couleur ?
-2010
-En couleur j'achète, et si je retourne en Italie je prends vos guides.
-Super! 14€52 le guide France et Toscane avec textes, images et musiques.
Imaginez vous êtes devant le Dôme de Florence, avec la musique écrite pour la circonstance, la consécration du Dôme, par Guillaume Dufay et les explications qui vont bien.
- Je suis dans l'ambiance
- Oui vous y êtes.
-Et les cartables pour les gamins ?
-Je crois qu'ils font quelque chose à Strasbourg
- Oui, il est temps. Il faudra que ce soit costaud. Et vous en vivez de vos ouvrages ?
- (la question qui tue) Non (et franchement entre nous je sais pas si j'en vivrais un jour).

Aucun commentaire: