vendredi 8 août 2008

E-codex sur I-phone et autres .... c'est une connerie

ActuLitté avait déjà levé le lièvre, Pisani sur Transnet dit un peu la même chose pour un autre registre (surfer sur le net), l'Iphone n'est pas destiné à la lecture d'E-codex ou E-book. Ils invoquent la faiblesse de la batterie, dont acte. J'invoque l'ergonomie de l'écran. Trop petit, illisible au soleil. Et pour les téléphones portables classiques c'est pareil. Je sais au Japon ils sont fans, mais au pays du Kanji les caractères se prêtent sûrement mieux à l'exercice. Le détournement reste toujours une voie possible, mais nos yeux et notre concentration seront mis à rude épreuve sur ce type de support, c'est inutile. C'est inutile et con, car en tant qu'auteur hypermédia je serai amené sur ces écrans de 3" et moins à supprimer des images, ou à les réduire à un format dégradant pour obtenir une lecture fluide (J’ai bcp apprécié l’écran 5" de l’Iliad). C'est inutile et con si aucune alternative n'était proposée, mais les e-readers, dont les prix vont forcément baissés, sont là. Seulement Apple possède une force d'attraction et de frappe bien supérieures à celle de tous les fabricants de livrels réunis. La firme de Cupertino a acquis aussi une intelligence marketing supérieure. Elle n'hésite pas à solliciter les compétences externes qui foisonnent par million de part le monde, je pense au SDK, et visiblement ça marche. De notre côté, les fabricants de livrels sont en vase clos. Assembleurs, avec très peu d'imagination et d'innovation, ils choisissent Linux mais bride son accès. Ils veulent bouter le papier hors de nos maisons mais pensent et réfléchissent papier/livre et non hypermédia. A croire que le monde papier nous ramène toujours aux sources de sa genèse. En fait c’est Amazon qui semble sentir le mieux les choses. Qui semble seulement, à tester. Les auteurs auront la responsabilité de refuser de voir leur travail dégradé sur ce type de support.

Aucun commentaire: