lundi 30 juin 2008

La page 11 du rapport Patino

" La nature des oeuvres est un autre élément clé de l’expérience. Le texte, tel que nous
le connaissons aujourd'hui, va s'élargir à l'image animée, au son et aux contenus
échangés dans des processus interactifs. Dans le livre numérique, tous les contenus ont
vocation à devenir texte et tout texte a vocation à se trouver en réseau. Pris dans cette
dynamique, le livre va enrichir ses contenus et offrir à son lecteur, grâce aux fonctions
de navigation, des entrées multiples permettant de décliner l’ouvrage de plusieurs
manières.
De tous les contenus soumis à la dématérialisation, celui du livre est celui qui paraît
promis à recevoir le plus fort impact. En passant de sa projection initiale à toutes les
formes de supports numériques, un film reste un film, un contenu proposé de façon
linéaire et sans ajouts, en dépit de l'invention du chapitrage et de l’addition de
« bonus ». La musique pour sa part est passée du concept de l'album à celui du morceau,
unité de base, dès lors qu'elle a connu une distribution en ligne. Pour le livre en
revanche, tout paraît possible et même probable: le respect de l'oeuvre initiale
comme l'ajout de contenu hétérogène, la fragmentation du texte, voire la
combinaison de fragments dans un processus appelé à renouveler la structure des
oeuvres et leur langage."

C'est déjà fait monsieur, c'est déjà fait. Reste à le faire savoir ;-)

Aucun commentaire: