lundi 16 juin 2008

En revenant du BookCamp 2

Présent Vs Futur
1) Autour de la table les auteurs sont en avance sur les lecteurs ;-)
Sur la plate-forme Ganaxa B Rives nous a montré son approche hypermédia. Elle est bien plus élégante que celle que j'ai mis en oeuvre sur le PRS505 (j'ai bricolé avec le PDF, je suis persuadé qu'en BBeB le résultat serait 10 fois mieux, mais je ne sais pas faire et n'ai pas les moyens). Nous écrivons donc en fournissant du texte, des images et du son (musique ou voix off) pour des lecteurs qui ne sont pas encore équipés, et pourtant ils semblent plus jeunes que nous ;-))

2) Le mode d'expression des intervenants était le futur : Je voudrai, j'aimerai, il faudrait, je rêve de etc. B Rives a voulu répondre à ces attentes en nous donnant des infos de chez machin, bidule et truc, qu'il confirmera sans doute le 10/07.
Pour ma part j'étais mal à l'aise. Pourquoi ne pas utiliser ce qui est déjà disponible ? Qui parmi l'assistance a eu l'opportunité d'aller à la Sorbonne, de lire un essai comparatif sur Léonard et les maîtres scolastiques dont il s'est inspiré, et écouter les Cris de Paris composé au 15ème siècle par Clément Janequin ? Personne au monde (sauf moi); et je ne vous parle pas du Dôme de Florence. Je n'ai pas encore lu le roman de Rives mais je suis persuadé qu'il nous offre aussi ce type unique d'expression.
J'aimerai bien, moi aussi, voir des application tierces sur les e-books mais ce n'est pas possible. Par contre nous avons déjà dépassé les limites du papier, pourquoi bouder cette expérience ?

3) J'irai pas au Japon ;-)) Quand on en revient on est forcément frustré. Le pays du soleil levant a quelque longueurs d'avance semble-t-il. Mais nous sommes dans l'hexagone et il faut faire avec.

4) En tant qu'auteur, "je refuse" pour mes guides de les porter sur des périphériques du type Iphone, téléphone portable ou Nitendo DS (en admettant que j'en ai les moyens ;-) qui font fureur chez les Nippons. Une reproduction d'un tableau, d'une esquisse ou d'une carte ne peut supportée sans dégradation des formats d'écran aussi riquiqui. Quid d'un texte sur deux colonnes (le texte et son commentaire, je pense à Paul Valéry) ? Ceci ne vaut peut être pas pour des romans, mais l'ergonomie à ses lois et la lecture aussi.
Nos yeux et notre cerveau méritent quelques égards.

5) Vivement le prochain BookCamp et encore merci aux organisateurs.

2 commentaires:

Bruno Rives a dit…

Elégant, voilà un mot que j'aime...

Jean-François Lazennec a dit…

Bonjour, je n'ai pas eu le temps de vous voir au BookCamp et aurais aimé vous remercier pour l'intérêt que vous avez porté à "l'Art et la manière... de le regarder" dans vos billets précédents. Pour rebondir à votre "En revenant du BookCamp 2" et directement à son point n°4 : “Une reproduction d'un tableau, d'une esquisse ou d'une carte ne peut supportée sans dégradation des formats d'écran aussi riquiqui." Je vous invite à venir sur Mobile Art® http://art-mobile.blogspot.com dont le commentaire d'œuvre d'art tente une ergonomie et une écriture édites mais ne peut en effet obéir au confort d'une reproduction en quadri. Pourquoi cela ? Parce que l'instant de consommation n'est pas le même. JFL