mardi 6 mai 2008

Boniments pour un e-book

Ce soir au Grand Journal de Canal +. Pour P. Starck le nouveau design d'un exemplaire de Maupassant édition la Pléiade est un Cybook. Le boniment, je ne trouve pas d'autre mot, est digne d'une place de marché ;-) Dans sa harangue, le designer ne manque d'asséner l’argument choc : moi qui suis en voyage souvent, tout le temps, pourquoi m’encombrer d’une dizaine d’ouvrages ? Sur un E-book j’ai des milliers de pages à ma disposition. Demain ces livres n’existeront plus (je cite de mémoire, la vidéo sera peut être visible demain).
En face le journaliste est un peu court dans sa contre argumentation. J’entends "papier bible", mais face à Starck difficile d’en placer une.
Pour Maupassant je sais pas, mais pour les Ecrits intertestamentaires de la Bible, je travaille actuellement sur le Mystère des deux Enfants Jésus, je suis loin d’être convaincu. Sans être sacrés à mes yeux, ces mots transférés du parchemin ou du payrus au papier, traduits du grec ou de l’araméen au français, me laissent déjà un goût amer.
Je dois l’avouer l’encre électronique me semble triviale, pas vraiment digne des Douze patriarches ou des Oracles sibyllins.
Seulement la Pléiade c’est cher.
Et si Starck fait avancer le schmilblick, je n'y crois pas trop, je ne vais pas me plaindre, quelques soient ses arguments.

Aucun commentaire: