mardi 7 octobre 2014

Inondations on n'a rien appris de l'eau ?

#Innondations 500 ans après on a rien appris de l'eau ?
 Il faut lire Léonard : "Elle semble emprunter autant de natures diverses qu'elle traverse de lieux différents. Et tout comme le miroir change avec la couleur de son objet, elle se modifie selon le site où elle passe: salubre, nuisible, laxative, astringente, sulfureuse, salée, incarnadine, sinistre, rageuse, coléreuse, rouge, jaune, verte, noire, bleue, graisseuse, grasse, subtile. Parfois elle déchaîne des conflagrations et parfois elle les éteint ; elle est chaude et elle est froide ; elle emporte ou dépose, creuse ou élève, arrache ou édifie, comble ou vide, monte ou s'enfonce, rapide ou calme, parfois dispensatrice de vie ou cause de mort, d'accroissement ou de privation ; tantôt elle nourrit et tantôt elle fait le contraire : tantôt elle a une saveur de sel, tantôt elle est insipide, tantôt ses grandes crues submergent les vastes vallées. Tout change avec le temps."


mercredi 24 septembre 2014

jeudi 18 septembre 2014

Léonard de Vinci et César Borgia

Nouvelle couverture pour cette période où Léonard est au service de César Borgia en Romagne et Marches.



vendredi 5 septembre 2014

De quoi le libraire est-il le nom ?

Avant de tenter de répondre à cette question, en admettant une telle possibilité, il me faut me justifier.
Je suis un auteur hypermédia, pur et dur, c’est à dire sans aucune possibilité de transférer mes « oeuvres », des livres numériques pour iPad, vers un support papier.
Je ne connais pas grand chose au métier de libraire et je ne demande pas mieux que d’autres m’éclairent. C’est d’ailleurs le but inavoué de ce billet.
Cette approche et cette méconnaissance me coupent-elles irrémédiablement des libraires ? Je ne le crois pas.
Pour vérifier cette hypothèse je vais assez souvent me présenter dans des librairies dont la proximité avec le sujet d’un de mes guides est avérée (à Rouen pour les Impressionnistes, à Amboise pour Léonard, à Paris pour les deux). 
J’ai initiée cette démarche il y a un peu plus d’un couple d’années avec dans les premiers temps des refus systématiques de rendez-vous, ou d’écoute. 
Et de tous les argument mis en avant, parfois hallucinants, le principal est lié au rejet de l’oeuvre numérique pour la sauvegarde du  livre objet, du  livre papier. 
Cet argument, me scie, mais il a le mérite de poser le problème : de quoi le libraire est-il le nom ?
Est-il un bibliothécaires, à l’image de ses devanciers du  14ème siècle ( liberarie « bibliothèque »),  ou commerçant comme ses « ancêtres »  du 16ème siècle accompagnant au gré des siècles l’évolution tranquille de la chose écrite? 
Library ou books sellers ? Même si là-bas les choses semblent plus claires ce n’est qu’une illusion.
Nombre de libraires ne sont ni l’un, ni l’autre, mais des deux ; encore faut-il tenter de  préciser de quoi chaque terme est-il le nom ;-)
Est-il le passeur entre un auteur, son oeuvre et le lecteur, le gestionnaire de stock de l’éditeur, le conservateur du génie de quelques-uns, le compteur de la performance d’un conteur, l’animateur d’une boutique et que sais-je encore ?
Des questions encore et encore mais pas la moindre réponse, c’est lassant, forcément.
Une réponse j’en avais une… il y a quelques mois. 
Pour moi le libraire était un sale con, un  contempteur du numérique, un point c’est tout, et ce pour des raisons qui m’échappent encore.
J’étais consterné car les premiers à m’avoir ouvert les bras étaient d’anciens libraires (S. Michalon et C. Grossi d’Epagine). 

A suivre….

jeudi 31 juillet 2014

Romagne et Marches avant d'aller au musée Maillol

On parle déjà de la rentrée littéraire, scolaire, muséale (visiblement ça ne se dit pas) avec en point d'orgue, concernant mon point de vue,  les Borgia, au musée Maillol.
Heureux ceux qui auront lu Léonard un Voyage en Romagne et Marches et dans les Apennins, ils pourront visiter l'expo avec une approche différente, référante ;-).

Ils pourront épater la galerie ou juste leur petite ami, ce qui n'est déjà pas si mal et même s'ils le souhaitent payer en BitCoin



http://lesguidesmaf.fr




mercredi 16 juillet 2014

Où Trouver Effets et Motifs Impressionnistes en Normandie

Visiter la côte Normande avec pour guides les Impressionnistes, c'est facile.
Vous avez un iPad ?
Si oui rendez-vous dans l'un des dix offices du tourisme du Plateau de Caux Maritimes et téléchargez notre guide hypermédia unique au monde.







dimanche 29 juin 2014

#LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi-sexuels, Trans-sexuels), ou Amours Florentines comme on le disait à l'époque de Léonard et Michel-Ange ? Si vous souhaitez en savoir plus sur leurs difficultés à vivre leurs amours ce livre numérique (ebook) est écrit pour vous.


 C'est pour iPad, c'est sur iTunes